op. cit.

Op. cit. (opus citatum) : le comprendre et l’utiliser

Op. cit. est l’abréviation du terme opus citatum que l’on croise parfois, notamment dans les notes de bas de page d’ouvrages scientifiques. En fait, c’est une locution latine qui veut littéralement dire « ouvrage cité ». On s’en sert donc dans les notes de bas de page pour ne pas avoir à réécrire la référence complète d’un ouvrage déjà cité.

Que signifie Opus Citatum (ou Op. Cit.) ?

En latin, Opus Citatum signifie tout simplement « ouvrage cité ». Dans les textes scientifiques, on doit constamment citer ses sources et rendre à chaque auteur la paternité de ses idées, sous peine de recevoir des accusations de plagiat.

Parfois, votre travail de recherche utilisera un ouvrage en particulier plus que les autres. Vous serez alors amené à citer à de nombreuses reprises le livre ou l’article scientifique en question. Plutôt que d’avoir à retaper le titre de l’œuvre à chaque fois, vous pourrez simplement écrire opus citatum ou Op. Cit. Ainsi, vous gagnerez du temps pendant votre rédaction académique.

Attention tout de même à ne pas oublier de préciser le nom de l’auteur. Ainsi, votre lecteur saura qu’il doit chercher le titre de l’œuvre dans une précédente note de bas de page citant le même auteur.

Quand utiliser Opus citatum ?

Pour utiliser la locution latine opus citatum et son abréviation courante Op. Cit., vous devez évidemment avoir déjà cité l’œuvre dans une autre note de bas de page au moins une fois. Cette première note de bas de page doit évidemment être complète et respecter les règles en vigueur (nom de l’auteur, titre de l’œuvre, nom de l’éditeur, etc.).

Par exemple :

PROUST, Marcel, Du côté de chez Swan, Paris, Gallimard, 1988, 527 p.

Quand vous avez cité l’œuvre une première fois, vous pouvez alors écrire le nom de l’auteur, suivi d’Op. Cit. dans les prochaines références à l’ouvrage. Souvent, on se retrouve à citer plusieurs fois de suite la même œuvre pour étudier, souligner ou analyser des passages en particulier ; on ajoute donc généralement la page à laquelle se trouve l’élément auquel on fait référence.

Par exemple :

PROUST, Marcel, op. cit., p.99

Généralement, si on ne cite pas le livre pendant plusieurs pages, on le cite à nouveau dans une note de bas de page complète pour faciliter la lecture et la compréhension.

Quelle est la différence entre Ibid. et Op. cit. ?

Op. Cit. n’est pas la seule abréviation qui vous permettra de gagner un temps précieux lors de la rédaction. L’une des plus utilisées, c’est évidemment ibid., l’abréviation de la locution latine ibidem, qui signifie littéralement : « à la même place ». On l’utilise donc pour signaler qu’une référence se trouve dans le même ouvrage que celui que l’on a déjà cité.

Alors, quelle est la différence entre ibid. et op. cit. ? Elle est assez simple à comprendre. On utilise ibid. si et seulement si la référence immédiatement précédente est la même que celle que l’on veut raccourcir. Par exemple, si votre quinzième et votre seizième note de bas de page font référence au même livre, vous pouvez le citer entièrement dans la quinzième et utiliser ibid. (en ajoutant la page si nécessaire) dans la seizième.

Par exemple :

15. PROUST, Marcel, Du côté de chez Swan, Paris, Gallimard, 1988, 527 p.

16. ibid. p.75

En revanche, si une ou plusieurs autres références se glissent entre les deux notes de bas de page citant le même ouvrage, alors on utilisera op. cit. en prenant soin de préciser l’auteur.

Par exemple :

15. PROUST, Marcel, Du côté de chez Swan, Paris, Gallimard, 1988, 527 p.

16. ERMAN, Michel, « Marcel Proust », Médium n° 50, 4 avril 2017, pp. 90-102.

17. Proust, Marcel, Op. cit., p.69

Op. cit. Ou Loc. Cit. ?

Loc. Cit. est l’abréviation de la locution latine loco citato, c’est-à-dire « à l’endroit cité ». On utiliser Loc. Cit. exactement comme on utilise Op. Cit., mais uniquement si cette seconde référence au même ouvrage se situe à la même page que la précédente.

Une petite spécificité qui permet de gagner encore un peu plus de temps en s’épargnant la nécessité d’indiquer le numéro de page après op. cit. On la rencontre plus rarement, car les différentes références à une même œuvre se trouvent souvent à des pages différentes quand on produit une analyse conséquente.

On retrouve aussi parfois toutes ces locutions latines et leurs abréviations dans les textes de loi ou les documents administratifs que vous croiserez forcément un jour dans votre vie.

Laisser un commentaire